on stage > Events > Natalia Gutman, Celliste  > 

Natalia Gutman, celliste

 

Deux personnes jouèrent un rôle primordial dans le développement artistique de Natalia Gutman, son grand père Anisim Berlin, violoniste et élève du légendaire Leopold Auer, et Galina Kozolupova, avec laquelle elle travaillera pendant près de 15 ans au Conservatoire de Moscou.
Outre des personnalités, de grands artistes ont influencé la vie et le jeu de l’artiste : Mstislav Rostropovitch, Svjatoslav Richter et son mari, le violoniste Oleg Kagan, décédé en 1990.
Richter disait de Natalia Gutman « elle est l’incarnation de la sincérité dans la musique ».

En 1967, Natalia Gutman remporte le 1er Prix du Concours ARD de Munich (dont elle fut membre du Jury en 2005), ce qui lui ouvre les portes d’une carrière internationale.
Dès lors, les festivals et orchestres les plus prestigieux s’arrachent sa collaboration : Berlin, Vienne, Munich, Saint Petersbourg, Philadelphie, l’Orchestre National et l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam, sous la direction de chefs non moins prestigieux, tels Kurt Masur, Claudio Abbado, Riccardo Muti, Bernard Haitink, Yevgeny Svetlanov, Yuri Temirkanov, Sergiu Celibidache, Wolfgang Sawallisch, ou encore Mstislav Rostropovitch et Kurt Masur.

En musique de chambre, Natalia Gutman collabore avec les plus grands : Martha Argerich et Elisso Virsaladze, Yuri Bashmet, Evgeny Kissin, Sviatoslav Richter, Isaac Stern et jusqu’à sa mort, Oleg Kagan.
Natalia Gutman voue un grand intérêt à la musique contemporaine et joue régulièrement en concert, des œuvres de Gubaidulina, Viera, Mansurian, Denisov ou Alfred Schnittke, qui lui a dédié une Sonate et son premier concerto pour violoncelle.

En 2006, en hommage au compositeur, Natalia Gutman interprète le concerto pour violoncelle de Robert Schumann  à Milan, Valencia, Cologne, Londres, Taipei et Florence. Chostakovitch l’accompagne également au cours de cette année 2006 (en commémoration du 100ème anniversaire de la naissance du compositeur) à Caracas, Tel Aviv, Monte Carlo, Varsovie, Athènes, Vienne aux Pays Bas et en France. A Paris, elle interprète le Concerto de Lutoslawski et à Lille le Concerto de Dutilleux.

L’année 2007 débuta à Séville à l’occasion du Festival Iberoamericano, où l’artiste interprète le Concerto de Schumann sous la direction de Claudio Abbado à la tête du Simon Bolivar Youth Orchestra.
D’autres villes telles que Lisbonne, Istanbul, Boston, Montreal, Manchester, Taiwan accueillent l’artiste, en concert avec orchestre ; mais également en duo avec Elisso Virsaladze ou trio avec Kolja Blacher et Elisso Virsaladze.

En 2008, une longue tournée en quatuor à travers l’Europe, réunit une nouvelle fois Natalia Gutman, Elisso Virsaladze, Yuri Bashmet et Vassili Lobanov.

Pour la firme BMG, Natalia Gutman a enregistré les deux concertos de Chostakovitch (avec le Royal Philharmonic Orchestra sous la direction de Yuri Temirkanov), pour EMI, le Concerto de Dvorak (avec l’Orchestre de Philadelphie placé sous la direction de Wolfgang Sawallisch) ainsi que les Concertos de Schnittke (No 1) et de Schumann (avec le London Philharmonic Orchestra et Kurt Masur).
De nombreux enregistrements en musique de chambre sont disponibles sous d’autres labels, en particulier chez « Live Classics » comportant, entre autres, des enregistrements en  musique de chambre avec Svjatoslav Richter et Oleg Kagan.

Parallèlement à ses activités de concertiste, Natalia Gutman s’intéresse tout particulièrement à l’enseignement et donne des master-classes dans le monde entier. Elle fut longtemps professeur à la Musikhochschule de Stuttgart et continue de donner des cours à Moscou.

Chaque année Natalia Gutman invite de nombreux artistes dans le cadre du Festival de Kreuth/Tegernsee qu’elle inaugura en 1990 avec son époux le violoniste Oleg Kagan, à qui il est dédié depuis sa disparition.
L’été dernier consacrait déjà la 18ème édition.

En Mai 2005, le Président Köhler décernait à Natalia Gutman la « Bundesverdienstkreuz 1. Klasse »  la plus haute distinction de l’état allemand et en 2006, l’artiste était élevée au rang de « Fellow of the Royal College of Music » de Londres.